Achat – Vente – tous nos conseils pour vendre et acheter votre bien

Achat – Vente

Publié le : 20 avril 20184 mins de lecture

Pour acheter ou vendre un bien immobilier, il est important de respecter certaines conditions. Le vendeur doit par exemple faire estimer son bien par un expert pour indiquer dans son offre publiée sur les petites annonces un tarif conforme au marché de l’immobilier.

Bien évaluer le prix de l’immobilier avant d’acheter

Les investisseurs ne doivent pas s’empresser de se lancer dans l’achat immobilier. Cette décision très importante doit être entreprise de manière réfléchie. Le prix de la maison ou de l’appartement doit être raisonnable. Il faut prévoir que le prix final d’un immobilier est supérieur à celui déterminé par le vendeur.

En effet, lorsqu’il s’agit d’un logement neuf, il faudra prévoir une TVA de 21 % à débourser pour la construction, les frais de notaire estimés à 3 % du prix de vente et le même taux pour les frais relatifs au crédit immobilier. Lorsque l’achat immobilier concerne un logement plus ancien, on doit s’acquitter d’éventuels droits d’enregistrement en plus des frais de notaire et crédit hypothécaire. Avant de signer un contrat de vente d’un appartement situé dans une copropriété, il faudra d’abord s’informer des PV d’Assemblée Générale afin de connaître le montant des charges.

À lire en complément : Les services immobiliers de la forêt colombes

Des pièges à éviter avant l’achat d’un immobilier

Le futur acheteur doit bien s’informer de la taille du logement annoncé par le vendeur. Il faut par exemple savoir si la surface communiquée par le propriétaire vendeur représente la surface brute comprenant le mur et mitoyenneté ou la surface nette. Demander également si les indications communiquées comprennent la surface du garage et de la cave.

Lorsqu’on achète une habitation de seconde main, on peut demander au vendeur de présenter une certification de performance énergétique des bâtiments ou PEB ainsi que l’attestation électrique. Ces documents sont des preuves de la bonne gestion du bien. Les banques peuvent refuser d’accorder un crédit hypothécaire si elles jugent insuffisants les revenus de l’acheteur. Pour éviter les mauvaises surprises, il faut obtenir un engagement formel verbal d’au moins de 3 banques différentes.

À découvrir également : Actualité immobilière : l'importance des diagnostics immobiliers

Quelques questions à poser au vendeur lors d’un achat immobilier

Au cours d’une vente immobilière, les futurs propriétaires devront poser des questions essentielles au vendeur ou enquêter en posant quelques questions aux voisins du logement à vendre. Parmi ces questions, citons : pourquoi les propriétaires vendent-ils ? Les aménagements post construction ont été accomplis par un professionnel ou un amateur de bricolage ? Depuis combien de temps la maison fut mise en vente ? L’acheteur devrait également vérifier l’état du marché de l’immobilier local.

Plan du site