Acheter son scooter à crédit : Comment ça fonctionne ?

Acheter son scooter à crédit

Publié le : 19 mars 20205 mins de lecture

Le scooter est devenu un moyen de transport très prisé en France. En effet, il est facile à manier et permet d’échapper aux trafics urbains. Vous pouvez vous rendre d’un point A à Z en un temps record. Vous avez un petit budget ? Actuellement, il est possible d’acheter un scooter à crédit.

L’achat à crédit : est-ce la meilleure alternative ?

Savez-vous qu’il est possible d’acheter un scooter à crédit auprès d’un concessionnaire ? Si vous avez eu un coup de cœur pour un engin, mais que vous n’avez pas les moyens de l’acheter, vous pouvez opter pour un achat à crédit. C’est un avantage non négligeable de pouvoir acheter scooter 50cc payer en plusieurs fois ! Dans ce cas, il faut fournir les 3 derniers bulletins de salaire, une copie de votre pièce d’identité, un RIB et un justificatif de domicile de moins de 3 mois. Selon l’établissement, la durée peut aller jusqu’à 60 mois. Les frais sont généralement plus accessibles par rapport au crédit bancaire.

Si vous ne voulez pas faire de crédit, il est possible d’acquérir un scooter 50cc en 4 fois sans frais. Vous voulez acheter dans un magasin scooter 10 fois sans frais paris ? Cette option est de plus en plus courante. Vous pouvez vous rendre directement en boutique pour vérifier si le modèle de votre choix est éligible à cette offre ou pas. C’est une occasion à ne pas louper pour s’approprier un scooter tout en allégeant les dépenses. C’est d’ailleurs la solution idéale pour ceux qui ont un petit budget. Les papiers à fournir sont les mêmes qu’avec un achat à crédit classique. Attention ! Votre capacité de remboursement et vos besoins seront pris en compte. Vous pouvez payer en 4 fois scooter jusqu’à 10 fois sans frais. Néanmoins, faites une comparaison pour trouver l’offre la plus avantageuse : un scooter paiement 10 fois cb sera-t-il plus rentable ?

Le leasing : comment ça marche ?

Le leasing est proposé par la majorité des concessionnaires et séduit plus les particuliers que l’option d’achat scooter 50cc en 4 fois sans frais. Le principe de la location avec option d’achat ou LOA est très simple. Vous louez un scooter pendant une durée déterminée, le plus souvent entre 2 à 5 ans. Vous versez donc des mensualités et un dépôt de garantie, dont le montant varie entre 0 à 50 % de la valeur du véhicule. À la fin du contrat, vous pouvez lever l’option d’achat à un prix fixé au départ. Après le dernier paiement, vous devenez propriétaire de l’engin. Dans le cas contraire, vous retournez le scooter, et en cas de besoin, vous pouvez souscrire un nouveau leasing pour un autre deux-roues. Dans le cadre d’un leasing, il n’y a plus de dépenses supplémentaires, car le coût de l’entretien du véhicule est inclus dans le prix de la location. De plus, les mensualités sont souvent moins élevées que lors d’une souscription de crédit et le scooter est garanti jusqu’à la fin de la location. Vous pouvez d’ailleurs changer de scooter régulièrement, si vous le souhaitez. L’inconvénient, c’est que le coût final sera plus important par rapport à un scooter payer en plusieurs fois sans frais.

Quel scooter est fait pour vous ?

L’achat d’un scooter ne doit pas se faire sur un coup de tête. Bien sûr, le style a son importance. Mais il faudrait également prendre en compte plusieurs paramètres. Concernant la puissance, pour un scooter de moins de 50 cc, il vous faut un BSR (Brevet de Sécurité Routière) ou un ASSR (Attestation Scolaire de Sécurité Routière) pour le conduire. En revanche, pour un modèle de 125 cc, vous devez être titulaire d’un permis B et suivre une formation de 7 heures. Au-delà de 125 m3, vous devez avoir un permis moto. Il faudrait aussi déterminer l’usage : est-ce une moto pour aller au bureau ou pour vous promener ? Puis, listez les équipements nécessaires et fixez un budget. Est-ce plus intéressant de choisir un scooter payer en 4 fois ou en 10 fois ? Enfin, même si un scooter paiement plusieurs fois semble être plus avantageux, il est essentiel de calculer le coût final.

Plan du site