Assurances de scooter : comment choisir le bon contrat ?

Assurances de scooter

Publié le : 03 décembre 20206 mins de lecture

On ne peut pas définir exactement ce qu’est une bonne couverture. En effet, le bon contrat de protection d’un deux-roues dépend des profils des scootéristes. Il est alors nécessaire de trouver celui qui est le plus adapté à son profil et à ses besoins. On ajoute à cela le budget mensuel dont on a à disposition pour payer l’assurance.

Pourquoi doit-on assurer son scooter ?

La souscription d’une assurance scooter est exigée par la loi. On doit au minimum opter pour une formule au tiers. Et ce, quelle que soit la valeur, l’utilisation ou la cylindrée du deux-roues. Un scooter est comme tout autre véhicule motorisé. Une formule en responsabilité civile est donc obligatoire. Ce type de couverture sert à prendre en charge les dommages corporels et/ou matériels qui peuvent toucher les autres usagers de la route. Ensuite, on est libre de choisir d’autres protections en plus de cette obligation légale. Pour souscrire une assurance scooter, on a trois solutions. On peut faire appel à un courtier en assurance, s’adresser à une compagnie d’assurance ou passer par internet pour dénicher l’assurance qui convient. Il est plus judicieux d’étudier au préalable sa situation avant de se tourner vers une compagnie d’assurance. Sans cela, on risque de passer à côté des offres intéressantes. Contacter un courtier en assurance est la meilleure option pour mieux analyser les risques et avoir la meilleure offre. En ligne, on a aisément accès à toutes les offres du marché pour les comparer. On doit juste utiliser un comparateur d’assurance en ligne. Cela facilite grandement la tâche pour un scootériste. Pour bénéficier de plus amples informations, on peut se rendre sur le site www.assuranceendirect.com.

À lire en complément : Comment fonctionne l'assurance pour un chien de 2ème catégorie ?

Choisir selon son profil

Avant de chercher une assurance scooter pas chère, il est plus judicieux de connaître son profil conducteur. Les tarifs proposés sont différents pour un jeune conducteur, un ancien motard ou encore un automobiliste qui utilise occasionnellement un 125 cm3. C’est aussi le cas pour les garanties nécessaires. Elles varient en fonction de l’expérience, de l’âge et du profil du conducteur. En ayant suivi une formation complète, on peut profiter de tarifs plus avantageux. Pour les assureurs, chaque conducteur ne présente pas les mêmes risques. Tout dépend du permis qu’il détient. L’expérience d’assuré peut également être un point déterminant pour la prime. Si l’on a déjà souscrit une assurance scooter depuis des années, cela impactera les devis formulés par les assureurs.

À découvrir également : Quad homologué : souscrire une assurance immédiate en ligne

Trouver le bon contrat en fonction du type de scooter

Le choix d’un contrat d’assurance se fait aussi en fonction du modèle de deux-roues. Une assurance scooter 50 est alors moins chère qu’une assurance maxi scooter. La valeur du deux-roues est un élément qui définit la prime à payer. Aussi, on doit se référer à cela pour décider si l’on va opter pour des garanties complètes ou non. Si l’on possède un scooter qui a coûté plusieurs milliers d’euros, il est conseillé d’adopter des garanties dommages tous accidents et des garanties vol. Si l’on prévoit d’acheter un deux-roues, un modèle d’occasion est à préférer.

Les différentes formules d’assurance

Dans la majorité des cas, les assurances scooters sont proposées sous trois formules :

– Formule au tiers : c’est un contrat minimum obligatoire comprenant la responsabilité civile et l’assistance

– Formule intermédiaire : il s’agit d’un contrat qui est constitué par la responsabilité civile et l’assistance ainsi qu’une garantie contre l’incendie, le vandalisme et le vol

– Formule tous risques : elle est une formule dite complète. Non seulement elle est formée par les offres proposées dans les autres formules mais elle couvre également les dommages tous accidents et les catastrophes naturelles.

Des garanties supplémentaires peuvent s’ajouter en option. On a par exemple la protection personnelle du conducteur, la protection des accessoires du scooter ainsi que de l’équipement du scootériste. Il y a également l’assistance 0 km. Il convient d’identifier ses réels besoins en fonction de l’utilisation de son deux-roues. On doit également tenir compte de la vulnérabilité des scootéristes sur la route. Il est conseillé d’opter pour les offres avec une garantie contre le vol et une meilleure protection du conducteur. L’indemnisation du pilote peut ne pas être incluse dans les contrats tous risques. Il en va de même pour la protection de l’équipement. Certes, on doit obligatoirement porter des gants et un casque, mais ils sont souvent coûteux et restent la seule protection. Avec une assurance scooter, on détient l’outil idéal pour faire face à tous les dangers qu’on peut rencontrer. D’où l’intérêt de réaliser une comparaison des différentes offres et de se tourner vers celle qui présente un meilleur rapport prix/protection. Pour cela, on peut effectuer des simulations en ligne. Il est possible de faire des économies sur sa prime en comparant les devis des assureurs. De nombreux comparateurs en ligne sont sans engagement et gratuits. Ainsi, on a plus de chance de trouver le meilleur contrat sans pour autant lésiner sur sa protection.

Plan du site