Evolution du prix de l’électricité professionnelle 2024 : peut on espérer une baisse à venir ?

électricité professionnelle

Publié le : 02 avril 20247 mins de lecture

Les petites et grandes entreprises ont encore besoin de savoir sur quel pied danser pour établir au mieux leurs dépenses énergétiques. Avec la crise actuelle, il est bon de comprendre la tendance, la politique énergétique et les tarifs d’électricité mis en place. Alors, avec l’évolution du prix de l’électricité professionnelle 2024 : peut-on espérer une baisse à venir ?

La situation énergétique en 2024

Entre la crise de la COVID-19 et la guerre entre l’Ukraine et la Russie, le prix de l’énergie et le cours de l’électricité, en particulier, a fortement augmenté depuis quatre ans. En quelques années seulement, ce n’est pas moins de 51 % d’augmentation qui se sont fait ressentir sur les tarifs de l’électricité. Sur l’année 2023, cette progression est de 14,5 %.

Néanmoins, pour alléger la note et pour faire en sorte que l’évolution du prix de l’électricité professionnelle en 2024 n’ait pas d’impact trop lourd sur le budget des entreprises, l’état a décidé de plafonner l’augmentation des TRVE, autrement dit les Tarifs Réglementés de Vente de l’Électricité, à 5 % par an. Le bouclier tarifaire redressait la chute de la TICFE ou Taxe Intérieure de Consommation Finale sur l’Électricité. Grâce à cette technique, la hausse de 15 % sur les TRV a pu être évitée sur l’année 2023. Outre ce dispositif, d’autres primes énergétiques ont été prolongées de trois mois pour les professionnels.

Qu’est-ce que le Tarif Réglementé de Vente de l’électricité ?

Le TRVE est le tarif proposé par la Commission de Régulation de l’Énergie et fixé par les pouvoirs publics. Seul EDF le fournit. Il est également connu comme le tarif bleu d’EDF. Outre le TRV, il existe les offres des autres fournisseurs d’électricité, dont les prix librement fixés par les fournisseurs selon le marché et les offres concurrentes. Parmi les propositions tarifaires sur le marché, il existe des offres à prix fixes ou indexées. Sur le site opera-energie.com, retrouvez le fournisseur qui correspond le mieux à vos besoins et suivez l’évolution du prix de l’électricité professionnelle en 2024.

Les professionnels ont connu une hausse d’environ 9 % sur le TRV depuis février 2024, il est donc nécessaire de faire des économies d’énergie en ajustant la consommation énergétique.

Heures creuses, heures pleines

Pour vous aider à faire des économies sur le kWh d’électricité, cette option tarifaire heures creuses, heures pleines est idéale. La nuit ou le week-end, pendant huit heures, cette offre permet de réaliser de belles économies sur la consommation électrique de l’entreprise. Néanmoins, il s’agit de limiter la consommation d’électricité durant les 16 heures restantes qui sont les heures pleines, le tarif étant plus élevé. L’objectif de cette technique étant de faire des économies d’énergie en adaptant la consommation électrique pendant les périodes tarifaires les moins chères. Il s’agit là d’une bonne technique pour répartir la demande énergétique et pour stabiliser le réseau électrique. Cependant, comme tous les tarifs, le prix est moins avantageux aujourd’hui puisque l’augmentation sur ce tarif heures creuses a connu une explosion tarifaire de 9,6 %.

Quelles sont les taxes sur l’électricité ?

Afin de mieux comprendre votre facture d’électricité professionnelle, il est nécessaire de comprendre qu’une grande partie de la note correspond aux contributions et aux taxes sur l’électricité. Il existe la TVA à 20 %, voire 5 % pour certains contrats, la CTA (Contribution Tarifaire d’Acheminement) et l’accise. La CTA permet de financer les prix de transport de l’électricité. Depuis l’acheminement des centrales jusqu’à sa consommation. Le coût de la CTA est calculé selon la consommation électrique. La TICFE est aussi une taxe mise en place par les autorités publiques pour financer les politiques d’énergie et d’environnement.

Ces taxes représentent 30 % de la facture d’électricité finale pour les professionnels. Ainsi, quand les pouvoirs publics décident de réduire ou d’augmenter les contributions, cela impacte considérablement le prix final.

Prix de l’électricité en entreprise pour 2024

Au 1ᵉʳ février, l’accise est passée à 21 €/MWh alors qu’elle avait déjà changé en 2021 de 32.44 à 1 €/MWh. Ainsi, la hausse de la TICFE indique l’arrêt progressif du bouclier tarifaire. Afin de réduire la différence concurrentielle, le gouvernement a décidé de rétablir la TICFE à son niveau initial de 32.44 €/MWh.

En effet, malgré la mise en place de diverses stratégies pour stabiliser les tarifs de l’électricité en France, le gouvernement sait que les entreprises connaîtront une hausse conséquente. Les aides gouvernementales ne peuvent pas durer. Le plafonnement des tarifs énergétiques pour les TPE est une mesure gouvernementale favorable afin de réduire le prix de l’électricité. Le dispositif d’aide pour le paiement des factures d’électricité est fortement apprécié par les professionnels.

Les entreprises en difficulté bénéficient d’un report de paiement des cotisations sociales ou des impôts, ou encore d’un échéancier pour leur permettre de s’en sortir plus facilement face à la hausse des prix de l’électricité.

Cependant, comme chaque année, le Tarif Réglementé de l’Électricité est amené à augmenter, voire à disparaître d’ici 2026. Il s’agirait alors de le remplacer par un tarif de référence par rapport à l’électricité nucléaire. Rien n’est fait, mais cela correspondrait à 70 €/MWh et il y aurait ainsi moins de compétitivité dans la concurrence et plus de stabilité des tarifs d’électricité.


Plan du site