Le déroulement du bilan d’orientation scolaire

bilan d’orientation scolaire

Publié le : 19 mars 20194 mins de lecture

Cela peut arriver à tout le monde de ne pas savoir quelle orientation est l’idéale pour soi. Les possibilités sont pourtant nombreuses, mais on ne parvient pas à se décider sur ce qu’on souhaite faire plus tard. Il n’y a pas de quoi paniquer, il y a bien une solution à ce genre de problème. Il s’agit du bilan d’orientation scolaire.

Ce qu’on entend par bilan d’orientation scolaire

Dès qu’on entend l’appellation bilan d’orientation scolaire, on pense tout de suite à quelque chose d’effrayant, du genre un examen. Mais ce n’est pas le cas, le jugement n’est pas du tout au rendez-vous car l’idée est de se comprendre. Il consiste à trouver la réponse aux diverses questions qu’on peut se poser notamment sur ce qu’on peut faire de sa vie. Sélectionner une formation et miser sur le long terme peut créer de l’anxiété. C’est à ce moment que le bilan d’orientation est nécessaire. On sollicite de ce fait un conseiller d’orientation ou un coach d’orientation pour ensuite engager une discussion qui visera à identifier ce qui peut motiver le sujet, ce qui l’intéresse ou encore ce qui lui déplaît. On revoit également ses capacités et ses résultats. Si on a peur de répondre à un interrogatoire, tout devrait se passer pour le mieux avec la phase préliminaire. Elle consiste à se mettre au courant des conditions et des outils utilisés pour la réalisation du bilan. Ensuite, une fois que tout est clair, le conseiller enchaîne une série de questions pour tester ou comprendre le sujet. Cela lui permettra d’élaborer un profil et voir en fonction de celui-ci, ce qui convient à la personne concernée en matière de formations et d’orientation. Le bilan se termine avec la remise d’un rapport de tout ce qui a été vu et un plan d’action. Pour faire un test ou en apprendre davantage sur le bilan d’orientation, cliquez ici.

À lire en complément : En quoi consiste le métier de coach scolaire ?

À qui est dédié le bilan d’orientation ?

Un jeune âgé entre 16 et 26 ans peut faire un bilan d’orientation. Mais cela dépend également du conseiller d’orientation. Quoi qu’il en soit, on peut avoir une réponse à l’interrogation par rapport à son avenir avec l’appui d’un conseiller. Cette approche est donc aussi pratique pour un collégien que pour un jeune actif. Les différents sujets qui peuvent être abordés sont par exemple : le choix de son lycée, la formation à suivre après le bac, détermination du niveau pour telle ou telle formation, etc.

L’intérêt d’un bilan d’orientation

Grâce à un bilan d’orientation, on est plus apte à se connaître soi-même. On essaie de se comprendre et faire une évaluation de soi-même afin de mieux faire ses choix. Pour cela, il est nécessaire fait appel à un regard extérieur. Le conseiller d’orientation n’est pas quelqu’un qui va juger la personne qui a besoin de son aide. Son intervention facilite l’identification des intérêts et motivations même si on est plus à l’aise en mettant en écrit toutes les informations nécessaires. Un  conseiller ou coach en orientation aide également à trouver l’école faite pour soi.

Plan du site