Mythologie grecque, les malheurs du cyclope polyphème

Publié le : 03 décembre 20206 mins de lecture

Dans la mythologie grecque, les enfants terrestres de Poséidon, dieu de la mer, parmi d’autres personnages, émerge celui des « enfants terrestres de Poséidon. Parmi les fils du dieu de la mer, le cyclope polyphème est l’un des plus célèbres. Il est né de l’union du dieu de la mer avec la nymphe marine Thoosa. C’est une créature sauvage qui vit à l’intérieur d’une grotte. Il dévore les étrangers qui séjournent au pays des Cyclopes. Un jour, le cyclope Polyphème a eu le malheur de rencontrer Ulysse et ses compagnons.

Polyphème, le géant à un œil sur le front

Les enfants terrestres de Poséidon sont des créatures sauvages et indomptées Ils sont féroces et d’une violence sans précédent. Ces êtres terribles vivent sans aucun respect pour les lois divines et humaines. Ils sont ni des hommes, ni des héros. Ce sont des ennemis de la race humaine et se nourrissent de leur chair.

Parmi les fils géants de Poséidon qui fait régner la terreur au pays des Cyclopes, Polyphème est l’un des ceux mentionnés dans homere odyssee.

Dans la mythologie grecque, Polyphème appartient à la catégorie des cyclopes. Ce sont des géants qui n’ont qu’un œil au milieu du front. Ce terme vient du mot grec « kuklops », qui signifie « œil rond ».

Dans l’Antiquité, il était habituel de distinguer les Cyclopes en trois lignées. Il y a d’abord les géants qui sont des fils d’Uranus et de Gaia (Ciel et Terre). Il y a ensuite le Cyclope « sicilien », ainsi que des compagnons de du fils poseidon Polyphème. Enfin il y a le cyclope « bâtisseur », qui, selon la tradition, a construit la plupart des monuments préhistoriques en Grèce et en Sicile.

Dans la Grèce la plus ancienne, le terme « cyclope » désigne une association de ferronniers. Ces ferronniers ont comme caractéristique commune le tatouage sur le front des cercles concentriques. Ces cercles font allusion à la puissance du soleil, source de ce feu qui alimente les forges dans lesquelles ils travaillent.

On dit que le cyclope polyphème était le fils aîné de sept frères gigantesques qui vivaient autour du volcan Etna.

À lire en complément : Mythologie grecque : le périple de Thésée vers Athènes

Le cyclope polyphème aveuglé par Ulysse

L’histoire du cyclope polyphème est étroitement liée à celle d’Ulysse, roi d’Ithaque. Il s’agit notamment de ce héros d’homere odyssee qui, de retour de Troie, arrive dans la grotte polypheme le cyclope. Il demande à Polyphème de le traiter comme un invité spécial sacré pour Zeus. En réponse, le géant tue deux des compagnons ulysse et se nourrit d’eux.

Ulysse a eu la possibilité de tuer le géant pendant son sommeil. Le problème est toutefois de devoir déplacer l’énorme rocher de pierre que Polyphème a placé devant la grotte.

Le lendemain, le Cyclope dévore les autres hommes de l’équipage. Pendant ce temps, Ulysse, qui est très rusé, arrache un tronc d’olivier et en chauffe la pointe au feu. Puis il cache l’arme, en attendant le bon moment pour l’utiliser. Le héros offre au géant un vin très fort que celui-ci boit jusqu’à la lie.

Lorsque Polyphème fils de Poséidon demande à Ulysse son nom, il lui dit qu’il s’appelle « personne ». Au moment où le cyclope, désormais ivre, tombe dans un profond sommeil, Ulysse et ses hommes l’aveuglent en lui enfonçant la pointe chaude de son tronc dans son seul œil. Polyphème appelle au secours, et ses cris désespérés sont accueillis par ses frères cyclopes qui lui demandent qui a fait ça. Le cyclope polyphème leur répond en criant : « personne ». Les autres cyclopes ont alors compris que personne ne l’a aveuglé. Ils s’éclipsent en croyant avoir été trompés par le cyclope polyphème.

Le courroux de Poséidon

Le lendemain, Ulysse a trouvé un moyen de s’échapper de la grotte polypheme avec les siens. Ulysse compagnons se sont en effet attachés sous le ventre des moutons et brebis pour être conduits au pâturage. Accroché au pelage d’un mouton de Polyphème, Ulysse parvient à échapper à tout contrôle. Une fois arrivé sur le navire pour prendre la mer, Ulysse révèle son vrai nom au cyclope polyphème.

Polyphème se souvient alors d’une prophétie qui a prédit ce qui allait arriver. En colère, il jette la pointe d’une montagne contre le navire, mais celui-ci ne la frappe pas. Puis il demande à son père, le dieu Poséidon, de ne pas laisser Ulysse rentrer chez lui, ou de ne lui permettre de le faire qu’après de grandes souffrances.

Le héros a certainement dû faire face à de nombreuses autres aventures et vicissitudes avant d’atterrir en Grèce. L’une des plus dangereuses fut certainement celle où il parvint à échapper aux griffes du terrible cyclope polyphème.

L’épisode de la fuite d’Ulysse hommes du cyclope Polyphème est raconté par les deux plus grands poètes épiques de l’Antiquité. Il s’agit notamment du latin Virgile (Livre III de l’Énéide) et le grec Homère (Canto IX du poème épique « Odyssée »). Tous deux, avec beaucoup d’habileté et de talent narratif, font revivre aux lecteurs les terribles moments passés par ulysse compagnons dans la grotte du cyclope polyphème.

Plan du site