Comment estimer les frais de notaire lors d’un achat immobilier ?

les frais de notaire achat immobilier

Publié le : 19 juillet 20185 mins de lecture

Investir dans l’immobilier reste le meilleur placement le plus sûr si vous envisagez d’arrondir vos revenus et constituer un patrimoine pérenne. Mais l’acquisition d’un bien immobilier nécessite l’intervention d’un notaire, cela engendre alors des frais supplémentaires. Bien qu’il soit possible de calculer ses frais en fonction du montant du prix de vente, il est plus sûr d’opter pour la simulation de frais de notaire en ligne.

Calculer les frais de notaire facilement

Les frais de notaire figurent parmi l’un de plus grands soucis des propriétaires lors de l’achat d’un bien immobilier. En effet, si vous n’êtes pas très actif dans le domaine, il est fort probable que vous soyez perdu dans les calculs complexes que vous devrez réaliser lors de l’achat. Le plus souvent, il faut compter sur des frais de mutation à savoir l’émolument du notaire et les droits d’enregistrement. Les frais de notaire ancien représentent en général les 6 ou 8 % de la valeur du bien s’il s’agit d’un bien ancien. Par contre, si le logement est neuf, ces frais diminuent et varient entre 2 et 3 % du tarif de vente. Si vous n’êtes pas très connaisseur en mathématique, vous pourrez toujours utiliser les calculettes en ligne ou simulation de frais de notaire en ligne pour estimer les frais.

À lire en complément : Quels sont les frais annexes à prévoir lors d'un achat immobilier ?

À qui s’adressent les frais notariés ?

Le passage chez le notaire est une obligation dans le cadre de l’acquisition d’un bien immobilier qu’il soit neuf ou ancien. Cela dit, vous devrez solliciter les services d’un notaire immobilier, que vous soyez particulier ou professionnel. En effet, la rédaction d’un acte authentique ne peut se faire que par l’intermédiaire d’un notaire, ce qui engendre des frais supplémentaires. Parfois, le montant des frais notariés peut être très élevé, ce qui est le grand souci des acquéreurs. Globalement, les 80 % qui constituent ces frais sont destinés aux Trésors publics tels que la TVA. La grande portion de ces frais sont également réservés aux taxes de mutation à savoir les collectivités locales, l’État et autres. Sachez que seuls 10 % de ces frais sont perçus par l’étude notariale. Il s’agit ici du salaire du notaire immobilier fixé par l’État. Étant donné que les tarifs de notaire sont fixés par l’État, ils restent identiques dans tout l’Hexagone.

À découvrir également : Vendre en viager : 5 avantages non négligeables pour les personnes âgées

Les rôles d’un notaire

Par définition, un notaire est un officier public. Autrement dit, un juriste investit de l’autorité publique exerçant ses fonctions pour le compte de l’état dans un cadre libéral. Il a comme rôles d’authentifier et de conserver un bien immobilier, mais surtout il accompagne et conseille ses clients dans leurs projets d’achat. Dans son rôle d’authentification, il prend en charge les contrats, les testaments et les règlements concernant l’immobilier. Un notaire dans l’immobilier peut également conserver des documents importants et confidentiels. Cela dit, il fournit les copies d’actes notariés si jamais les propriétaires ont perdu les originaux. Quant à son rôle de conseillers, le notaire immobilier conseille les particuliers comme les professionnels dans différentes phases d’élaboration de document dès la rédaction des contrats jusqu’à la signature de ceux-ci. Aussi, le notaire peut avoir un rôle de médiateurs au cas où les deux parties sont en désaccords. Bref, les notaires dans l’immobilier ont des rôles diversifiés dans le but d’aider l’acheteur dans l’acquisition d’un bien immobilier. La meilleure façon de connaitre à l’avance les frais à payer est de consulter une simulation de frais de notaire sur les sites internet.

Plan du site