L’assurance vie au Luxembourg expliquée en 4 points essentiels

assurance vie au Luxembourg

Publié le : 15 décembre 20237 mins de lecture

Si les Français sont les premiers clients de l’assurance-vie luxembourgeoise, ce n’est pas un hasard. Du fait de ses avantages considérables, ce contrat haut de gamme ne cesse de séduire et d’attirer des investisseurs. Il donne accès à une neutralité fiscale internationale et une gamme quasi-illimitée de supports financiers. En cas de faillite, il offre une protection optimale des capitaux (grâce au super privilège et au triangle de sécurité). Une excellente diversification du patrimoine dans un unique cadre fiscal : tel est son principal objectif.

Qu’est-ce que l’assurance-vie luxembourgeoise ?

Il s’agit d’un contrat à travers lequel l’assureur s’engage à verser une somme déterminée en cas de décès du souscripteur. Le versement est destiné à l’assuré ou un bénéficiaire désigné, en contrepartie de primes. N’étant pas soumis aux droits de succession, ce placement financier de capitalisation possède un atout crucial dans la transmission. Il permet de profiter des spécificités d’un contrat luxembourgeois. De nos jours, l’assurance-vie au Luxembourg est surtout utilisée pour bénéficier d’une fiscalité attractive et se constituer une épargne. Elle garantit un régime de protection des montants placés et une sécurité accrue. D’après la législation luxembourgeoise, les placements réalisés sont protégés par un système efficace. En ce qui concerne les actifs, un cadre réglementaire strict a été instauré. Toutes les valeurs mobilières sont déposées dans un établissement bancaire agréé. Fixant les conditions de ce dernier, le CAA contrôle les investissements et les avoirs en assurance. Vous êtes un investisseur exigeant ? Vous recherchez une solution d’assurance-vie sur-mesure et innovante combinant transmission, préservation et gestion du patrimoine ? Sachez que les offres de baloise-life.com font partie des meilleures. Grâce au super-privilège, vous aurez le statut de créancier de premier rang. Si des risques systémiques se présentent ou la compagnie fait faillite, vous récupèrerez les fonds de votre contrat en priorité. CAA = Commissariat aux assurances.

Quels supports sont accessibles ?

À la différence des contrats français, les offres d’assurance-vie au Luxembourg ont une meilleure diversité de supports. Vous trouverez, par exemple, les fonds en euros et en US dollars. Plusieurs unités de compte sont disponibles et peuvent être adossées à :

• Des fonds internes dédiés.

• Des fonds internes collectifs.

• Des fonds externes.

• Des fonds d’assurance spécialisés (fonds internationaux, produits structurés, actions, obligations …).

Ils sont nettement supérieurs aux formules françaises. L’alimentation du contrat s’agrémente d’apports en titres (côtés ou non, vifs …) ou de versements libres. Elle consiste aussi en un versement initial simple. S’il le souhaite, un entrepreneur a la possibilité d’y loger les parts de son activité. Vous vous posez des questions sur l’assurance-vie en unités de compte (celle de Baloise Life Luxembourg, par exemple) ? La prime de ce placement est répartie entre plusieurs supports. En fonction de l’évolution des marchés, sa valeur augmente ou diminue. Les investissements sous-jacents à l’offre sont étroitement liés au profil du risque de l’assuré. Ils sont établis en conformité aux règles fiscales et juridiques du pays de résidence du souscripteur. Ils associent la planification successorale, la gestion de patrimoine et la protection de l’assurance.

Qui peut souscrire une assurance-vie luxembourgeoise ?

L’assurance vie luxembourgeoise est accessible à tous les types d’investisseurs (selon des modalités de l’offre souscrite). Néanmoins, précisons que les tickets d’entrée de plusieurs contrats sont relativement élevés (250 000 euros environ). De manière générale, les formules inférieures à 250 000 euros n’accèdent pas à tous les supports. Chaque investisseur sélectionne un contrat adapté à son profil, ses objectifs de risque et de rentabilité. Il a le choix entre différents modes de gestion : personnalisé, conseillé, libre… Les investisseurs sont classés par catégorie pour les fonds dédiés (en tenant compte de l’investissement minium) :

• N : catégorie par défaut.

• A : 125 000 euros.

• B : 250 000 euros.

• C : 250 000 euros.

• D : 1 000 000 euros.

Pourquoi souscrire une assurance-vie au Luxembourg ?

Plusieurs raisons incitent l’investisseur à choisir un contrat d’assurance-vie luxembourgeois. La neutralité fiscale est le principal avantage. Les primes versées dans le contrat ne sont pas taxées, ainsi que la plus-value obtenue lors de l’échéance ou du rachat. Les capitaux versés au tiers désigné au moment du décès du souscripteur ne le sont pas aussi. La fiscalité s’appliquant au contrat est celle du pays de résidence du bénéficiaire ou de l’assuré. La portabilité compte aussi parmi les atouts de l’assurance-vie luxembourgeoise. Lorsque le souscripteur change de pays de résidence, son contrat le suit (il n’est pas nécessaire de le racheter). Il accède à une multitude de supports d’investissement et jouit d’un système de protection performant. En toute logique, il bénéficie de la situation sociale, économique et politique stable du Luxembourg. S’il ne sait pas quelle offre souscrire, il lui est conseillé de s’orienter vers le contrat de Baloise Vie. Comme indiqué précédemment, l’assuré est un créancier privilégié de premier rang. Cela signifie qu’il est prioritaire face à la sécurité sociale et l’État luxembourgeois (c’est tout l’inverse en France). Cette garantie est particulièrement intéressante. Les frais d’entrée d’une assurance-vie luxembourgeoise sont inférieurs à ceux de l’équivalence française. Dans la même lancée, il n’y a souvent pas de pénalités à la sortie et de frais sur les versements. S’agissant des frais annuels de gestion, ils oscillent entre 0,5 et 0,95 %. Si un investisseur veut déléguer la gestion, il doit rajouter 0,25 à 1,1 % par an. Par ailleurs, l’assurance-vie luxembourgeoise n’est pas affectée par la loi Sapin 2. Adoptée en 2016, cette dernière ne peut être transposée dans le droit du Luxembourg. L’investisseur a la certitude que son contrat ne sera jamais réquisitionné.


Plan du site